Les premières églises paléochrétiennes utilisèrent la mosaïque pour des motifs décoratifs et iconographiques.

C’est à Ravenne au Vème et VIème siècle après J.-C que le procédé de la mosaïque va évoluer pour s’appeler : mosaïque Byzantine, car à Bysance la mosaïque est un art très répandu.

Les musulmans exploiteront largement cette technique pour la décoration des mosquées et des palais.

A la fin du Moyen-Âge l’engouement pour la mosaïque s’estompe mais continue d’être exploité pour la décoration des églises en Italie.

La Mosaïque renaîtra au début du XXème siècle avec le style Art Déco et son utilisation par des artistes comme Klimt, Gaudi et Chagall lui redonneront ses lettres de noblesses.

Aujourd’hui encore de nombreux artistes perpétuent l’art de la Mosaïque utilisant des techniques et matériaux divers.