Il existe de nombreuses techniques pour la réalisation de la mosaïque, comme il existe une multitude de matériaux et de supports.

La technique que j’utilise est la technique dite «pose directe». Il s’agit de préparer de petites quantités de mortier sur lequel on dispose de manière plus ou moins régulière des tesselles de marbres, de terres cuites ou de pâtes de verre.

C’est le procédé courant utilisé dans l’Antiquité.

Les créations que je réalise sont toutes exécutées en atelier sur des panneaux indépendants.
Suivant la grandeur des sujets, les supports peuvent être de natures diverses.

Ceux que je privilégie sont en métal, avec un traitement tout particulier contre l’oxydation et pour l’accroche du mortier.

Ces panneaux sont ensuite assemblés sur place.
Il ne reste ensuite, qu’à combler l’espace réservé aux jointures, par le mortier et les tesselles correspondantes.